Index > Actus technologie & internet > Mais qu’est-ce que t’as dans le crâne ?
quoi de neuf?
Actu du 18-08-2014: WOOHOO
menu
Multijoueur Les Webcams Statistiques Annuaire des membres Top 30 des madames Top 30 des brèves
login
Pseudo :
Passe :
Mémoriser : Oublié?
Ouvrir un compte
en ce moment

A noter chez les membres :
- Cache vidé
- Cache vidé
- Cache vidé
- Cache vidé
- Cache vidé
Derniers entrants (+)
Article : Mais qu’est-ce que t’as dans le crâne ?
Mais qu’est-ce que t’as dans le crâne ?
Publiée le 27-12-2008 par o0o0o0o0o - 28805 clics 28805 20 coms 20

Au commencement était le singe, qui, par moult processus divers, a fini par donner naissance (avec quelques millions d’années de délai) à l’être humain. Les créationnistes présents sur ce site m’excuseront par avance pour ce raccourci fulgurant, mais il est plus commode d’étudier le cerveau dans une dynamique « à la Darwin » que sous un angle de conte de fées.
Un être humain normalement constitué possède donc deux bras, deux jambes, un torse, des organes reproducteurs et une boule ronde plantée au sommet.
Mais, que contient donc cette bouboule ? Les expérimentations menées sur des champs de bataille dès l’aube de l’humanité ont abouti à cette conclusion stupéfiante : « c’est beigeasse, ça saigne, c’est mou, c’est pas bon » (Bruthal, -22000).
Il n’en fallut pas plus pour lancer les recherches vis-à-vis de cet organe très bizarre, dont les fonctions ne sont pas directement perceptibles à l’œil nu, contrairement à (exemple pris totalement au hasard) un

C’est parti, entrons dans le vif du sujet.

1. Perspectives historiques

Aristote nous propose en premier lieu un postulat selon lequel la fonction de pensée n’a pas de relation avec le corps et les sens, et ne peut donc être détruite. Cette idée, que l’on considère volontiers comme saugrenue, a pourtant perduré jusqu’à la fin du 18ème siècle dans les écrits médicaux.
D’autres auteurs ont aussi localisé les processus mentaux dans le cerveau. Hippocrate (père de la médecine, serment, théorie des humeurs [lien] ) propose que le cerveau soit l’organe de l’intellect, en opposition avec le cœur, siège de l’organe de sens. Ca y est, on sait maintenant pourquoi les nanas ornent leurs skyblogs de petits cœurs.

Faisons maintenant un grand bon dans l’histoire. Y’a plein d’autres gens qui se sont penchés, entre temps, sur cette fameuse énigme du « mais à quoi sert cette purée dans la tête ».
Je voudrais insister un poilounet sur Gall, neurologue franco-allemand ayant sévi aux alentours de 1800/1828. Notre cher Gall est l’inventeur de (accrochez-vous, terme scientifique imbitable) la phrénologie. En d’autres termes, il a étudié des crânes, notamment leurs bosses, et déduit que, en regard de ces bosses, le cerveau était davantage développé. Paf, la bosse des maths, c’est lui. On peut lui attribuer aussi d’autres théories moins reluisantes : la bosse du crime, la bosse de l’amour, la bosse de l’esprit métaphysique, et j’en passe. Et comme un petit dessin parle souvent davantage que de longues phrases :


Un dessin parlant mieux que de longues phrases.


A noter au passage que, fait curieux, cette théorie a été récupérée par les grands allemands blonds pour décrier leurs ennemis à long nez. (Je ne parle pas des tamanoirs, suivez un peu).

Bref, connaître le cerveau, son fonctionnement, ses mécanismes tant normaux que pathologiques, c’est loin d’être de la tarte. De nombreuses théories, parfois antithétiques, coexistent, certaines disparaissent, d’autres arrivent en force, et ce, selon l’angle d’approche que l’on utilise. A l’heure actuelle, les progrès réalisés sont gigantesques, mais constituent un pas de fourmi paraplégique sur un baobab.

2. Et dedans, y’a quoi ?

Petite parenthèse d’anatomie (hey, promis, je fais vite).
Système nerveux = nerfs, moelle épinière, cerveau. Nerfs et moelle = cellules et fils de substance blanche qui transfèrent des informations. Cerveau = zone d’intégration.
On parle volontiers de substance grise pour le cortex, mais en réalité ce cortex est composé de moult sortes de cellules corticales.
On entend parfois parler de « cerveau reptilien » pour évoquer les instincts purement bestiaux, et bien c’est en quelque sorte un résidu de l’évolution de la vie sur terre, ce qui nous lie à nos cousins oiseaux et vélociraptors.

Page : [1] 2 3 4 5 6 >>

Les commentaires des membres :
- Hyeronimus (27-12-2008): ha bah c'était fort intéressant, j'aime assez le début en douceur avant de passer progressivement à des trucs plus costauds. Ca répond pas à toutes les question (entre autre je me mélange sur les molécules produites par le cerveau, comme sérotonine et dopamine) mais ça répond à d'autres que je ne me posais pas donc ça le fait
- Bob marley (27-12-2008): la serotonine c'est l'extasy la dopamine c'est la coke t'as plus qu'a essayer pour voir le difference
- victorus (28-12-2008): 1 - Il en résulte de beaux choux et belles roses voilà tout 2 - Mathématiquement ma bosse est plus importante sous mon slip que sous mon crâne - les maths quel calvaire! Bravo OoOo pour cette longue et intéressante brève (je n'ai pas pu m'empêcher d'aller voir le ou la Spina Bifida. couic!). Dans ton intro tu parlais des créationnistes, je pense que tu pourrais faire un cours pour déboulonner leurs théories
- bdp (28-12-2008): Un bien bel article, qui donne envie d'aller voir plus loin. Merci beaucoup o0o0o0o0o
- spinoza (28-12-2008): Très bel article, très bien fourni. A lire le dimanche matin avec un café, parce que ça le fait grave. (même si certains brûleront en enfer d'avoir ainsi blasphémé, en intro par exemple)
- yaiba (28-12-2008): Bravo pour cet article instructif et bien mené. C'est vulgarisé, mais pas trop et surtout bien écrit. Juste pour pinailler : -il n'y a rien sur le cervelet dans le chapitre anatomie (c'est cette petite boule logé dans la fosse postérieure qui nous déséquilibre quand on est bourré) -les élctrochocs aka sismothérapie sont toujours utilisés en psychiatrie et sont faits sous anesthésie générale (ils sont plus efficaces que les antidépresseurs dans la traitement des dépressions graves type mélancolie du trouble bipolaire) -j'ai pas compris ce que la débitmétrie venait faire dans la partie imagerie médicale (scanner, IRM..). En effet, un débitmètre est un appareil qui mesure le débit urinaire pour savoir si il existe une obstruction (hypertrophie prostatique par ex)
- Damorax (28-12-2008): 1. soit on naît mort-né, les fonctions vitales n'étant pas régulées; soit le miracle de l'évolution engendre une mutation qui dote la colonne vertébrale de fonctions de contrôle de ces fonctions (d'un autre côté c'est de la spéculation j'y connais rien). 2. en théorie non, le cerveau n'étant pas sexué selon l'article. J'aurais été intéressé pour en savoir plus sur le corps calleux, parce que je suis intrigué par son rôle et ses limites, pis j'avais entendu dire qu'il était, pour le coup, différent chez les hommes et les femmes, et que ça expliquait pas mal de choses niveau comportemental (d'où même la fameuse incompréhension entre hommes et femmes) mais sinon c'est un bien bel article ma foi.
- Zib (28-12-2008): Je connais rien sur ce sujet, mais un débitmètre mesure un débit, quel qu'il soit, pas forcément juste un débit urinaire je pense
- yaiba (28-12-2008): C'est juste que dans un contexte médical, le débitmètre=pissom ètre. Concernant le défaut de fermeture du tube neural au cours de l'embryogénèse, le spina bifida est effectivement terrible, mais l'abomination suprême est, selon moi, l'anencéphalie (absence de cerveau). Je vous laisse chercher par vous même (monster inside).
- yaiba (28-12-2008): D'ailleurs je réponds sans le vouloir à la 1ere question. Enfin je pense.
- Bob marley (29-12-2008): spinoza bifida?
- Damorax (29-12-2008):
- fab (29-12-2008): Merci o0o0o0o0o, c'était vraiment très intéressant.
- Tonton_drake (29-12-2008): bel article, mais en effet, la sismo on utilise de plus en plus.
- spinoza (02-01-2009): y'a un truc rigolo sur hippocrate en passant, il a décrit l'hystérie, qui a la même raçine que utérus, parce qu'il croyait que la maladie était engendrée par l'utérus qui se gonflait d'air et montait dans la tête. A défaut de trouver la cause de la maladie, il a inventé la montgolfière, et ça c'est cool \o/
- o0o0o0o0o (02-01-2009): Ouais, et au niveau du traitement, aux temps ténébreux du Moyen-âge notamment, les médecins mettaient de l'ail sous le nez de la victime, et de la rose à l'entrée de son vagin. Ils pensaient que l'odeur nauséabonde de l'ail faisait descendre l'utérus et le replaçait au bon endroit en l'attirant avec des odeurs de fleufleurs.
- aurélien (05-01-2009): Ça sent bon l'ail.
- eurtmp (08-01-2009): réponses aux questions: 1- on ne nait pas, l'embryon est mort avant ; 2- ça dépend de l'endroit où tu tapes ta femme. Sinon profitez en pour plusser la brève qui est citée dans ce superbe article .
- djmiki (19-01-2009): J'ai toujours été fasciné par les maladies neuro-cérébrales (c'est pour ça que je regarde House MD...). Le coup d'oublier la moitié de son corps doit être sacrément impressionant.
- Foutriquet (06-02-2009): très bel article merci, et aussi très belle histoire de fleufleurs, z'était meugnon quand même.
Mois d'avantAgenda : Décembre
DiLuMaMeJeVeSa
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Gfive fête ses 39 ans!
pipobimbo72 fête ses 48 ans!
MTN precedente la madame (728)
Madame semaine 728
Concours de cams
   
Tous les concours
       minichat (?)
(Vous n'êtes pas connecté)