2M3.net c'est terminé !
Mais le bonheur continue sur after.io

En route vers l'aventure !
Index > Actus musique > Mano Solo, Ratiatum et les nazis pédophiles
quoi de neuf?
Actu du 18-08-2014: WOOHOO
menu
Multijoueur Les Webcams Statistiques Annuaire des membres Top 30 des madames Top 30 des brèves
login
Pseudo :
Passe :
Mémoriser : Oublié?
Ouvrir un compte
en ce moment

A noter chez les membres :
- Hello Beausein
- Hello Zhoudada
- Hello FlyingDayDragon
- Hello Djcluv
- Hello FlyingDragonMusk
Derniers entrants (+)
Article : Mano Solo, Ratiatum et les nazis pédophiles
Mano Solo, Ratiatum et les nazis pédophiles
Publiée le 18-10-2006 par Zib - 15230 clics 15230 31 coms 31



Initié par des réactions outrées à un article de Ratiatum ([lien]) sur le prochain album de Mano Solo, un troll sympathique bien qu'un peu épais commençait à germer sur le forum de l'"artiste" [lien]
Dans un mélange hallucinant de délire réactionnaire et de fantasme mercantile (comme toujours dès que ça parle de DADVSI ou de la licence globale, mais surtout quand c'est chez des abrutis) on pouvait y lire l'opinion, à cœur ouvert, de l'artiste pour son public : édifiant.
Malheureusement lequel artiste (un fieffé h4cK3r) cède à une pratique qu'on croyait pourtant réservée aux gamins dans leurs premières semaines sur le net (hypothèse confirmée par l'abus de "MDR"), à savoir éditer les posts des autres pour en modifier le contenu: si ca c'est pas un aveu de défaite... Le topic, déjà nauséabond, devient du coup infréquentable, et c'est le cœur gros que l'on se voit dans l'obligation de sauvegarder ce post sur ce site (un terrain neutre), dans son immaculée primeur, pour les générations futures.

-----------

Le "débat" est mort au post numéro 7, quand on a pu clairement lire le fond du problème : "eux se font du pognon et pas moi". L'article de Ratiatum était un peu acide, mais l'auteur a eu la décence de s'en expliquer courtoisement (même si ca partait directement dans le hors sujet), expliquant et illustrant son propos avec une patience assez forcenée.
Avec toute la naïveté qui caractérise les petites gens face aux médiatisés, j'ai longtemps espéré en lisant ce sous-troll nauséabond que "Mano" était un usurpateur mytho et un peu neuneu, une personne "connue" devant faire preuve, sinon d'intelligence, d'au moins un minimum de dignité à l'écrit.
Mais en fait non, les "stars" aussi font dans le style "MDR" et confondent "franc parler" avec "conneries de poivrot au bistrot de la gare". Quelque part c'est rassurant.
La suite – passé le post #7 - sombre, de la part de Mano dans le déni brutal, le mépris de l'interlocuteur, le fantasme…. Des gesticulations typiques du désespéré sur internet, fort de son statut de chef de meute entourés de ses adorateurs, avec bien sur l'obligatoire allusion merdique au nazisme (qui normalement sonne le glas du topic, mais ici visiblement on est chez des grands enfants), arrivée si rapidement qu'on se demande quand même, avec un petit sourire, si Mano se foutrait pas un peu de la gueule du lecteur en jouant les vieux briscards du web.

Pour me situer quand même dans cette histoire de licence globale (qui n'était absolument pas le sujet de départ, mais ç'est toujours une joie de lancer une grosse baston bien épaisse et super constructive dont tout le monde va sortir grandi), personnellement je m'en fous : au collège je repiquais les cassettes des groupes de merde, j'allais acheter celles des bons avec mon argent de poche. Maintenant je suis grand, je fais tout pareil.
Ca, c'est fait.

J'avais quand même à la lecture de toute cette bouillie délirante 2-3 interrogations…

Si vraiment le fond du problème c'est "remplir le frigo" ou "assurer sa retraite", à quoi bon lutter contre des changements qui s'annoncent, s'acharner à vendre du "dur" avec des grosses œillères (faut quand même le dire, mais plus PERSONNE ne veut de CD, un jour il faudra réaliser ça, ou alors la VHS c'est le truc hyper branchouille mais on me l'a pas dit) et passer à la volée pour un VRP du disque avide de dividendes et uniquement soucieux de dégager un max de bénéfices? Pourquoi ne pas s'assurer une carrière avec un job "normal", loin de tous ces connards qui sont trop pauvres pour engraisser iTunes? A quoi bon ces investissements, cette prise de risques inutiles? Si chanteur c'est une telle "galère", comme on en est convaincu en lisant ces pages, y'a l'air d'y avoir un max d'autres métiers bien plus lucratifs, pourquoi ne pas se lancer dans la plomberie ou la boulangerie, faire plein de ronds et arrêter de casser les couilles aux gens en essayant de leur expliquer des trucs brillants (nous aurons découverts ce soir que la plomberie n'est pas une activité artistique) dont ils se contrebranlent?

Un passage m'a surtout interpellé (les fautes sont d'origine) :

Moi je telecharge des films, j'arrete pas. Je le dis, je m'en branle, il est hors de question que je paye pour toutes ces merdes, mais si je veux le dernier Tom Waits ça me vient pas à l'idée de le chercher sur les newsgroups, je l'achete. Parce que je veux que Tom Waits existe. Tous vos discours puent l'ypocrisie, dites-le! Assumez au moins!

C'est la qu'on sent quand même poindre un début de mégalomanie.
Il est évident que le monde entier tient comme à sa vie à l'existence de Mano Solo, il est strictement impensable que ses produits soient rangés dans la catégorie "merde" qu'on peut télécharger en en ayant rien à foutre…
Je pense pourtant qu'il y a un max de monde qui assume fermement l'équation "album de Mano Solo = grosse merde" : pourquoi, eux, n'auraient pas le droit de télécharger ce produit?
Misère…

En tous cas, et c'est la remarque que je voulais principalement faire avec ce post, qui sera un nième "one shot" d'un internaute qui passe traquillement pour chier sur la moquette avant de rentrer chez lui l'air satisfait (mais on est ici pour s'exprimer et faire des smileys "fuck", donc ca va) : il est clair que Mano méconnaît la portée d'internet.

J'avais jusque là strictement aucun avis sur ses disques et sa personne publique. C'est pas du tout mon rayon niveau musique. Mais en lisant toute la haine et le mépris qui se dégage de ces trois pages, on peut voir le regard que porte l'artiste sur son public : des gros connards qui aimeraient ses pochettes de disques même si il chiait dessus, des ingrats qui refusent de se priver de bouffer pour payer leur CD, des hordes de blogueurs de merde qui jouent aux rebelles alors qu'ils sont payés 20 patates par mois (au passage je doute que Mano mange au grec tous les soirs, où alors il s'est fait entuber à sec par sa maison de disque chérie, auquel cas c'est bien fait pour sa tronche, mais passons), tous ces jeunes friqués qui mettent tout leur argent dans des Nike, du shit un iPod rempli de R'n'B (bonjour le cliché, repassons cette vidéo de Sarkozy au ralenti voulez vous?) et qui veulent pas lâcher une miette au pauvre petit Mano qui lui était miséreux quand il était jeune (alors il téléchargeait comme un enculé, mais bon lui c'était pas pareil, il était P.A.U.V.R.E.), tous ces abrutis qui prophétisent un changement dans le commerce du disque, etc… Je fais du coup comme l'internaute moyen que je suis, je lis, je passe, je me fais "ma ptite idée en deux secondes", avec la même franchise teintée de respect que celle employée apr l'artiste.
Et ma ptite idée c'est que Mano Solo est un trouduc de base qui pète 12 bornes plus haut que son cul de chanteur de variété pour minettes et devrait arrêter de se prendre pour un mélange obscène de Jésus, du Che et de Robin des bois.

Page : [1]

Les commentaires des membres :
- hmax (19-10-2006): Mais c'est d'une qualité rare ce troll tout d même. Inversement proportionnelle à la qualité de la musique de Mano Solo.
- To (20-10-2006): Superero : 95% des trucs que je télécharge que je ne connais pas (sur la foi d'un article ou d'une critique) entre dans la catégorie "j'aime pas trop" (AKA "grosse merde") qui à peine attéris sur mon dur giclent direct. Là où avant on se faisait largement entuber de 110 balles en achetant, parcequ'on aime bien une chanson "titre" par exemple, un album de merde, maintenant on goûte et on ne crache pas au bassinet. Les artistes dont la notoriété dépasse très largement la réalité qualitative de leur travail ne vendent plus uniquement sur la base de l'intox médiatique (et encore, ça reste à prouver). C'est là qu'ils l'ont mauvaise, et c'est je pense un gros non-dit des débats autour du pitoupi.
- Ougli (20-10-2006): Eh ouais, mon Toto, eh ouais! J'irai même plus loin : ça serait révolutionnaire si ce principe de tester avant d'acheter se développait , d'une manière ou d'une autre, aux marchés de la restauration ("Mais il est dégueulasse, ce plateau de fruits de mer!"), de l'immobilier ("C'était dans le cadastre, le cimetière indien dans la cave?"), du sexe ("Mais il est dégueulasse, ce plateau de fruits de mer!") ou de l'éducation supérieure ("Mais on m'avait dit que je serais super qualifié sur le marché du travail avec ce diplôme, madame")...
- To (20-10-2006): huhu, tu te moque . Il n'empèche que "dans le temps", même à la FNAC, on pouvait se faire passer un disque lambda et "gouter" avant d'acheter, et même, impensable aujourd'hui, ramener un truc pour le changer contre un autre sur le seul motif que "je m'a trompé, ça j'aime pô du tout" (la dernière fois que j'ai réussit à faire ça, c'était début 90 pour un CD). Les disques et cassettes n'étaient entourré d'un film plastique en kevlar inviolable et on pouvait regarder les pochettes ou livrets. J'imagine que chez des "petits disquaires" (s'il en reste) ça doit encore être possible. Maintenant, à part un ou au max deux titres que tu peux choper à la télé ou radio, va donc savoir ce qu'un CD a dans le bide. Ici, on est pas dans le cas d'une uthopie où une fois le produit concommé, tu peux gueuler pour être remboursé, mais face à une vraie régression. Si je pouvais comme avant passer une après midi à me faire passer des albums et à discuter avec un vendeur qui aime et connait un minimum la musique vendue dans son rayon, je préfererais largement ça plutot que de regarder des barres de progréssions qui dl de la merde que je vais pécher au petit bonheur la chance.
- Ougli (20-10-2006): Je me moquais même pas, mec. Et des disquaires comme ça, j'en connais quelques uns en province, mais y'en a plus beaucoup, et encore moins à Vitry A Paris, j'aime particulièrement Gibert pour le neuf (plein de stations d'écoute, des vendeurs sympas et compétents) et Crocodisc pour l'occasion (des vieux routards qui ont essayé toutes les musiques et toutes les drogues imaginables , avec qui tu peux discuter Nick Drake, Black Sabbath ou Pink Floyd toute une après-midi).
- To (20-10-2006): Tiens, Gibert "musique" j'y ai tout simplement jamais foutu les pieds, je vais essayer. Juste pour voir ce qu'ils ont en station d'écoute, parceque FNAC et VIRGIN, c'est carrément risible. (Je me demande dailleurs si y'a pas une "exception culturelle française" pour ce qui est des stations d'écoute et des écoutes à la demande : à NY, j'ai été scié en allant "juste pour voir" au grand Virgin Megastor de Manhattan : le magazin fait genre 1/3 de celui des Champs Elysées et y'a une grosse grosse race de stations d'écoute avec des trucs carrément pas "médiatisé. Mystère.).
- MrWhite (20-10-2006): Bordel, j'adore cet article.
- MrWhite (20-10-2006): Au passage, pour la dernière couche: [lien]
- HUma (21-10-2006): Moi j'attend avec impatience le débat public mano solo vs un crayon dans le coeur. Avec armées de fans et tout...
- hmax (10-01-2010): Tiens il vient de rendre l'âme le Mano.
- Zib (16-08-2010): w00t.
Mois d'aprèsMois d'avantAgenda : Février
DiLuMaMeJeVeSa
          1 2
rihani fête ses 37 ans!
pan fête ses 52 ans!
MTN precedente la madame (684)
Madame semaine 684
Concours de cams
   
Tous les concours
       minichat (?)
(Vous n'êtes pas connecté)